Quercus palustris Münchh.

« Chêne des marais »

  • Sous-genre Quercus
    • Section Lobatae
      • Sous-section Palustres

Illustrations & Description

Origine
Quart Nord-Est des USA. Introduit en 1770.
Dimension
Arbre de 15 à 25 m de haut, parfois 30 ou 40 m, de 0,3 à 1 m de diamètre.
Forme
Cime pyramidale et dense.
Feuilles
Feuilles caduques longues de 5 à 16cm pour une largeur de 5 à 12cm. 5 à 7 lobes profonds contre 11 pour Q. texana. 10 à 30 terminaisons aristées. Première paire de lobes incurvés vers le pétiole. Lobe central perpendiculaire à la nervure centrale. Les sinus arrivent presque jusqu’à la nervure centrale. Face supérieure vert foncé, luisante et glabre. Face inférieure plus pâle, touffes de poils axillaires roux, nervures saillantes. Pétiole de 2 à 6cm.
Culture
Préfère des sols perméables, sablonneux, profonds, riches, légers, argilo-siliceux, frais et limoneux en bord de rivières. Il redoute les argiles fortes, craint les terres trop humides malgré son nom et dans certaines conditions, s’accommode d’un sol assez sec. Dans son habitat, on le trouve sur terres d’alluvions, bords de rivières, vallées fraîches, bords de marais mais entourés de forêts. Bois dur, résistant, utilisé en construction, planches, toitures mais moins bon que celui de Q. Boréalis (chêne rouge classique). Ne supporte pas les altitudes élevées et aime peu le vent. Résiste à – 30 °C.

Quercus palustris Münchh. – Jeunes feuilles
Quercus palustris Münchh. – Feuilles d’automne
Quercus palustris Münchh. – Port
Quercus palustris Münchh. – Port en automne